top of page
Rechercher

Quelles sont les envies alimentaires d’une femme enceinte et pourquoi ?

Vous le savez sans doute, la grossesse implique d’importants changements hormonaux et physiologiques chez la femme enceinte. Au-delà des nausées, de la sensation de ballonnement et de la fatigue, bien de futures mamans éprouvent des envies alimentaires atypiques. Parfois qualifiées de caprices de grossesse, ces envies se définissent comme des désirs brusques et immodérés de consommer certains mets. Comment se manifestent les envies alimentaires chez la femme enceinte ? Comment s’expliquent-elles ? Vous trouverez ici réponse à ces diverses interrogations.



séance photo femme enceinte en couple


Quelles sont les envies alimentaires de grossesse courantes ?

Si les clichés sur les envies alimentaires démesurées des femmes enceintes grossissent un peu les traits, il n’en demeure pas moins que la grossesse suscite des désirs alimentaires soudains et inhabituels. Parce que chaque grossesse est unique, ces fringales peuvent largement varier d’une future maman à une autre. Toutefois, certaines préférences inhabituelles sont communément exprimées par bon nombre de futures mamans. Parmi les envies alimentaires fréquentes, l’on retrouve :

·       le chocolat : la douceur et la teneur en magnésium font du chocolat un incontournable en matière d’envies alimentaires chez les femmes enceintes

·       les fruits juteux et sucrés (pastèques, fraises, framboises, melon, mangue…) 

·       les pâtisseries et bonbons 

·       les agrumes (citrons, pamplemousse, orange)

·       les cornichons en raison de leur goût aigre-doux

·       le vinaigre compte tenu de son acidité, particulièrement apprécié par des femmes ayant de fréquents épisodes de nausées

·       les plats épicés ou du piment

·       les chips et autres aliments transformés

·       le fromage

·       le beurre de cacahuètes

Par ailleurs, il est fréquent que certaines femmes manifestent des attraits pour des aliments qu’elles ne consommaient que rarement avant la grossesse. De même, il n’est pas rare que certaines futures mamans éprouvent des envies spécifiques pour une association atypique d’aliments aux ingrédients et aux goûts différents.



photoshoot femme enceinte en tenue traditionnelle


Envies alimentaires pendant la grossesse : Quelles en sont les causes ?

Les causes de ces envies alimentaires parfois irrésistibles chez les femmes enceintes restent difficiles à identifier. Néanmoins, certains facteurs sont généralement évoqués pour expliquer ces désirs culinaires :

·       un besoin nutritionnel pour la future maman : ces envies serviraient de signaux émis par le corps de la femme pour exprimer une carence en certains nutriments tels le magnésium, le fer ou la vitamine C dans son alimentation

·       le bouleversement hormonal : la grossesse entraîne une importante stimulation d’hormones qui influent sur le goût et l’odorat, créant ainsi une appétence pour certains aliments au détriment d’autres mets

·       le facteur psychologique : les envies alimentaires peuvent être influencées par le stress, l’anxiété et d’autres émotions particulièrement fortes pendant la grossesse

·       les besoins nutritionnels du bébé : ces désirs culinaires peuvent être un signal du corps pour exprimer un besoin en nutriments essentiels au soutien de la croissance du fœtus

·       les facteurs culturels : les normes et préférences culinaires culturelles peuvent subtilement influencer les désirs alimentaires de la femme enceinte

Au surplus, les émotions et la fatigue éprouvées durant la grossesse peuvent accroître chez la femme enceinte l’envie de consommer ses aliments favoris. Enfin, certaines mamans manifestent un grand attrait pour les aliments au goût aigre dans la mesure où ils atténuent les nausées durant la grossesse. Il faut toutefois souligner que le lien entre chacun de ces facteurs et les envies alimentaires de grossesse ne fait pas l’unanimité d’un point de vue scientifique. En effet, certaines études à l’instar de celle publiée dans la revue Appetite en 2009 établissent une corrélation entre les besoins nutritionnels et les envies alimentaires de grossesse tandis que d’autres recherches n’y trouvent pas de lien significatif.


À quelle période surviennent les envies alimentaires d’une femme enceinte ?

Bien qu’elles puissent faire surface à tout moment, les envies culinaires de grossesse sont spécifiquement courantes au cours du premier trimestre de grossesse. Les changements hormonaux intenses et les nausées récurrentes lors des 13 premières semaines peuvent expliquer ces envies. Au cours du second trimestre, la femme enceinte connaît un regain d’énergie et une baisse de la fréquence de nausées, réduisant ainsi les désirs alimentaires impulsifs. Ces envies peuvent réapparaitre pendant le 3ème trimestre lorsque le bébé gagne en poids et que ses besoins nutritionnels croissent.

Il faut cependant préciser que les désirs culinaires, leur nature, leur moment d’apparition et leur intensité peuvent varier d’une femme enceinte à une autre. Certaines futures mamans les ressentiront dès le début de grossesse lorsque d’autres ne l’éprouveront jamais.


Comment réagir face aux envies alimentaires de grossesse ?

Lorsque vous ressentez un appétit inhabituel pour certains aliments pendant la grossesse, vous pouvez consommer une faible portion de ce mets afin de satisfaire votre envie. N’oubliez pas qu’il est probable que votre corps éprouve des carences en éléments nutritifs. Aussi, vous pouvez céder à ces envies lorsqu’il s’agit d’aliments sains.

De manière concrète, voici quelques suggestions pensées pour vous aider à mieux gérer les désirs culinaires pendant la grossesse :

·       si les aliments qui suscitent ces envies ne présentent aucun danger pour vous ou le bébé, vous pouvez les consommer sans culpabilité

·       pensez à des alternatives saines : préférez par exemple des fruits aux aliments excessivement sucrés

·       privilégiez des compromis à l’instar des noix ou des bretzels lorsque vous éprouvez constamment l’envie de consommer des aliments salés tels les chips ou des frites

·       consommez suffisamment d’eau tout au long de la journée

·       contactez votre médecin lorsque ces envies alimentaires sont plus prononcées ou en cas d’inquiétudes quant à votre apport nutritionnel

·       privilégiez des repas faits-maison

Enfin, évitez de vous priver complètement de certains repas dans la mesure où un régime excessivement restrictif pourrait vous inciter à consommer davantage certains aliments.


Qu’en est-il des aversions alimentaires pendant la grossesse ?

Autant les envies alimentaires d’une femme enceinte sont fréquentes, autant il est courant d’éprouver du dégoût pour l’odeur de certains mets. Cela s’explique par les fluctuations hormonales survenues dès le premier trimestre. Cette aversion peut également être liée aux nausées matinales ou à la sensibilité à certaines saveurs et odeurs. 

Il faut savoir que l’aversion pour certains aliments touche entre 70 et 90% des femmes enceintes. Dans le cas où elle susciterait une certaine détresse, il est conseillé à la femme enceinte de consulter un professionnel de la santé. Au même titre que les envies alimentaires, ces dégoûts sont appelés à disparaître dès l’arrivée de bébé.


Quels aliments proscrire pendant la grossesse ?

Bien qu’il soit difficile de résister aux envies culinaires pendant la grossesse, il reste capital de faire preuve de vigilance quant aux repas susceptibles de présenter des risques pour le bébé.  Ainsi, les aliments à suivre sont à éviter :

·       les fromages à pâte molle au lait cru

·       les poissons présentant une forte teneur en mercure (requin, marlin, espadon…)

·       les boissons alcoolisées

·       les aliments crus ou peu cuits (poissons, œufs, fruits de mer…)

·       les jus non pasteurisés en raison des bactéries nocives qu’ils pourraient renfermer

Aussi, veuillez réduire à 200 mg votre consommation quotidienne de caféine.

 

 

Somme toute, les envies alimentaires pendant la grossesse constituent des phénomènes fréquents chez bon nombre de futures mamans. Si certaines envies traduisent les besoins nutritionnels de l’organisme, d’autres puisent leurs origines de facteurs émotionnels, psychologiques ou sensoriels. Pour vous assurer de maintenir une alimentation saine et équilibrée, veuillez faire part de ces envies culinaires à une (e) professionnel(le) de la santé.

 

1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page