top of page
Rechercher

Quels suppléments alimentaires choisir pendant la grossesse ?

Au cours de la grossesse, les besoins nutritionnels de la future maman croissent dans la mesure où son corps devra satisfaire non seulement ses propres besoins, mais aussi ceux du fœtus. Pour assurer le bien-être du bébé et le vôtre, certains suppléments alimentaires en vitamines et oligoéléments peuvent donc s’avérer indispensables. Toutefois, ces compléments médicamenteux sont à sélectionner avec la plus grande précaution parce que certains présentent des dangers pour le fœtus. Quels compléments alimentaires choisir pendant la grossesse ? Lesquels sont déconseillés aux femmes enceintes ? Nous apporterons ici réponse à ces diverses préoccupations.


Suppléments alimentaires pour femme enceinte : lesquels choisir ?

La période de grossesse peut faire apparaître chez la femme enceinte des carences en vitamines et en minéraux. Il est possible dans ces cas que le médecin prescrive des compléments alimentaires sains, destinés à apaiser les symptômes de carences manifestés durant la grossesse.



Photo professionnelle femme enceinte


Les suppléments alimentaires en folates (acide folique ou vitamine B9)


Les folates,  autrement appelées acide folique ou vitamine B9 participent à la croissance du tube neural de l’enfant. Ce canal embryonnaire est la structure responsable de la formation du crâne, du cerveau et de la colonne vertébrale du bébé. De ce fait, les compléments alimentaires riches en folates présentent bien d’intérêts :

·       Ils préviennent les anomalies du tube neural à l’exemple du spina bifida, une malformation congénitale caractérisée par une ouverture à l’intérieur de la colonne vertébrale

·       ils concourent à la multiplication de cellules de l’organisme humain

·       ils réduisent les risques de naissance prématurée et de faible poids à la naissance

·       ils permettent à l’organisme des futures mamans anémiées de fixer le fer

L’acide folique est naturellement présent dans des aliments tels que les fruits, les céréales enrichies, les légumineuses, les lentilles, les œufs ou les légumes verts (épinards, céleris, brocolis…). Toutefois, ces apports alimentaires ne suffisent pas à remplir la dose quotidienne d’acide folique recommandée durant la grossesse (400 microgrammes .µg.).


Les supplémentations en vitamine D

Produite naturellement par l’organisme sous l’effet des rayons du soleil, la vitamine D joue un rôle important dans la croissance osseuse et musculaire du fœtus. Elle se trouve dans des aliments tels que les poissons gras, les produits laitiers et les œufs. Prescrites par un médecin pendant la grossesse, les supplémentations en vitamine D cumulent plusieurs atouts :

·       elles préviennent les risques de rachitisme, trouble sanitaire manifesté par un développement osseux anormal

·       elles pallient le diabète gestationnel

·       elles aident l’organisme dans l’absorption du phosphore et du calcium, favorisant ainsi la fixation des os

·       elles réduisent les risques de naissance prématurée, de déformation squelettique ou de pré-éclampsie

·       elles contribuent à la croissance des cellules

·       elles assurent un bon développement du système immunitaire

Pour ces raisons, les médecins peuvent prescrire dans certains cas des suppléments médicamenteux en vitamine D au 6ème ou 7ème mois de grossesse. Il faut toutefois noter qu’un excès de vitamine D durant la grossesse  peut mettre en danger le fœtus, notamment chez des femmes génétiquement hypersensibles à la vitamine D. Pour cela, l'AFSSA (Agence française de sécurité sanitaire des aliments) déconseille aux femmes enceintes la consommation de foie et de produits à base de foie. Précisons que les suppléments en vitamine D se prennent sous la forme de comprimés, de gouttes ou de capsules. Afin de pallier les risques d’hypercalcémie, l’avis d’un médecin reste primordial avant toute prise de compléments alimentaires à base de vitamine D.



Session photo femme enceinte 7. mois


La supplémentation alimentaire en fer

Pour combler les besoins du fœtus en pleine croissance, les futures mamans présentent un besoin nutritionnel accru en fer. Ce minéral est en effet important à la formation de globules rouges et par ricochet, au transport de l’oxygène dans le sang de la future maman et du fœtus. Le fer participe en outre au développement du système nerveux et du cerveau du fœtus. Il réduit la fatigue, prévient l’anémie et les essoufflements chez la future maman.


Parce qu’il n’est pas synthétisé dans l’organisme, le fer doit provenir d’une source extérieure. Par conséquent, le médecin peut effectuer un dosage du fer dans l’organisme dès les premières semaines de grossesse. La dose de fer indiquée auprès des femmes enceintes oscille entre 30 et 60 mg par jour. Les médecins envisagent en effet un enrichissement de l’alimentation en fer pour des femmes enceintes anémiées ou les adolescentes, souvent sujettes à une carence en fer.


Les compléments alimentaires en oméga-3

Également appelés acides linoléiques, les oméga-3 sont des acides gras polyinsaturés, essentiels à la santé de la mère et du fœtus. Ils interviennent dans divers processus biologiques, à savoir :  

·       le développement du fœtus

·       la formation de nouveaux neurones

·       la prévention de l’éclampsie ou de l’accouchement prématuré

·       le développement des yeux, du système nerveux ainsi que du cerveau

Il est généralement recommandé aux femmes enceintes de prendre une supplémentation d’oméga-3 sous réserve d’une prescription médicale. La dose journalière conseillée est généralement comprise entre 200 et 300 mg. Notez par ailleurs que les meilleures sources d’oméga-3 sont les noix, les graines, l’huile de soja et les poissons gras à l’instar du saumon.


Quels autres suppléments alimentaires choisir pendant la grossesse ?

Au-delà des compléments alimentaires susmentionnés, il est possible de répondre aux carences en nutriments de la femme enceinte à travers bien de supplémentations. Au nombre de ces compléments, l’on compte ceux à base d’éléments nutritifs tels que :

·       le magnésium pour apaiser les crampes, réguler la pression artérielle et favoriser le contrôle du sucre dans le sang

·       l’iode, un oligo-élément utile à la limitation des risques d’hyperthyroïdie après la grossesse

·       la vitamine C pour une meilleure absorption du fer, la cicatrisation des plaies et le renforcement du système immunitaire

·       la vitamine B12, importante pour la synthèse des globules rouges et la prévention de l’anémie ainsi que des troubles de mémoire

·       la spiruline, prisée pour sa propriété préventive face aux malformations fœtales

Enfin, les compléments alimentaires à base de vitamine E seront utiles dans la protection des cellules du corps contre le stress oxydatif.


Quels conseils pour le choix des suppléments alimentaires durant la grossesse ?

De prime abord, il est capital de consulter un médecin, un gynécologue ou une sage-femme avant la prise d’un complément alimentaire. Seul un professionnel de la santé vous indiquera la dose appropriée et la supplémentation adaptée à votre situation individuelle. Outre cette recommandation fondamentale, voici des conseils utiles au choix d’une quelconque supplémentation durant la grossesse :

·       lisez attentivement l’étiquette indiquant la dose adaptée et les ingrédients utilisés

·       privilégiez autant que possible des suppléments alimentaires naturels, vegans et de fabrication française

·       évitez l’achat de compléments dits « cocktail de vitamines » auprès des pharmacies parce que ces produits sont jugés inefficaces par des spécialistes

·       il est indiqué d’adopter certains suppléments alimentaires tel l’acide folique dès que vous manifestez le désir de procréer

·       optez pour des suppléments alimentaires de haute qualité, conçus à partir d’installations en conformité avec les bonnes pratiques de fabrication (BPF)

·       pour pallier les interactions, évitez la prise de certains suppléments avec des médicaments sans l’autorisation préalable d’un médecin

·       évitez les éventuels effets secondaires en prenant progressivement les suppléments puis en augmentant graduellement la dose

Enfin, il est fortement conseillé de préserver les compléments alimentaires hors de portée des enfants.


Quels suppléments alimentaires éviter pendant la grossesse ?

Certains compléments alimentaires sont à proscrire pendant la grossesse parce que leur composition présente des ingrédients nocifs pour le fœtus et la future maman. Pour pallier divers troubles sanitaires, veuillez éviter les compléments fabriqués à partir d’ingrédients tels que :

·       l’ail ou l’origan en raison des contractions utérines et des fausses couches qu’ils pourraient provoquer

·       l’échinacée, susceptible d’affaiblir le système immunitaire du fœtus et de la femme enceinte

·       la nicotine pour ses effets nocifs sur le fœtus et les risques de mortinaissance ou de malformations congénitales qu’elle entraîne

·       la caféine et la théine, impliquées dans des troubles sanitaires tels que le faible poids à la naissance ou les fausses couches

·       les algues non biologiques, connues pour leur toxicité pour le fœtus

·       le ginseng dans la mesure où cette substance pourrait provoquer des fausses couches et des saignements vaginaux


Pour finir, il est vivement déconseillé de consommer en doses élevées des compléments alimentaires à base de vitamines A et D. Ces excès vitaminiques pourraient en effet engendrer une malformation du fœtus. De même, les compléments alimentaires brûle-graisse ou minceurs sont à proscrire pendant la période de grossesse.

 

Vous détenez à présent les clés pour identifier les compléments alimentaires indiqués pour chaque carence éprouvée au cours de la grossesse. Gardez toutefois à l’esprit que l’avis préalable d’un médecin reste capital dans le choix d’un supplément. Notez enfin que les compléments alimentaires, aussi efficaces soient-ils, ne se substituent pas à une alimentation saine et équilibrée pendant la grossesse.


Pour profiter de votre grossesse pleinement et de garder les meilleurs souvenirs n'hésitez pas à vous organiser une séance photo de grossesse ici !

4 vues0 commentaire

Comments


bottom of page