top of page
Rechercher

Quand consulter un ostéopathe durant la grossesse ?

La grossesse est une période de changements physiologiques et physiques susceptible d’engendrer des inconforts et des douleurs chez la future maman. Afin d’apaiser ces maux, il est conseillé de recourir à l’ostéopathie, une thérapie manuelle basée sur la conception selon laquelle tous les systèmes du corps sont interdépendants. Cette médecine complémentaire vise à restaurer la mobilité et l'équilibre des structures corporelles, favorisant le bon fonctionnement de l'organisme. Elle est ainsi particulièrement recommandée dans le cadre de la grossesse. À quel moment faut-il prendre rendez-vous auprès d’un ostéopathe pendant la grossesse ? Quel est l’intérêt de cette démarche pour la femme enceinte ? Le point dans ce billet.  


L’ostéopathie : qu’est-ce que c’est ?

Dans un référentiel publié en 2010, l’OMS définit l’ostéopathie comme « une approche des soins de santé qui repose sur l’utilisation du contact manuel pour le diagnostic et le traitement. » Les ostéopathes emploient diverses techniques manuelles en vue d’améliorer la fonction et la mobilité du corps (articulations, muscles, ligaments, os, fascias). Grâce à des connaissances approfondies sur la structure du corps humain, l’ostéopathe optimise les propriétés d’autoguérison et d’autorégulation de l’organisme.   

L’ostéopathie constitue une thérapie complémentaire aux soins de santé conventionnels. Elle établit un lien entre la structure corporelle, l’esprit, la raison, la santé et la maladie Elle intervient dans le traitement des troubles digestifs, respiratoires, musculo-squelettiques ou des maux liés à la grossesse. La consultation d’un praticien peut ainsi se révéler bénéfique à toute période de l’existence. Elle s’avère particulièrement importante pendant la grossesse, période où le corps de la future maman subit bien de changements.






Femme enceinte : Quand consulter un ostéopathe ?

Une séance d’ostéopathie peut se révéler d’une grande utilité à tous les stades de la grossesse, dès lors que la future maman éprouve des douleurs ou inconforts. Il est donc possible de consulter un praticien dès le premier trimestre de grossesse. Douces et non invasives, les techniques manuelles utilisées prendront en compte le stade de la grossesse, le bien-être de la future maman et sa douleur.

Communément, les douleurs nécessitant le recours à un (e) ostéopathe surgissent lors du second trimestre de grossesse, particulièrement au 4ème mois. Durant cette période, la femme enceinte éprouve des maux dorsaux et autres inconforts dus à l’augmentation de la taille de l’utérus ou aux ligaments qui commencent à tirer. Sauf avis médical contradictoire, vous pouvez poursuivre les séances d’ostéopathie jusqu’après la naissance. 

Contrairement à ce que peuvent penser certains parents, la séance d’ostéopathie ne présente aucun danger lorsqu’elle a lieu au cours du premier trimestre. Cette inquiétude nait du risque effectivement élevé de fausse couche, présent lors du premier trimestre de gestation. Cependant, l’ostéopathie ne peut nullement induire une fausse couche prématurée. Cette thérapie n’est donc pas associée à un risque accru de fausse couche. Pour éviter d’être tenus responsables d’une fausse couche par les parents, certains praticiens préfèrent effectuer un bilan standard lors du 2ème trimestre de grossesse. Ces ostéopathes prévoient tout de même une prise en charge dans les cas où la femme ressent des douleurs durant le premier trimestre.    


L’ostéopathie durant la grossesse : quels bienfaits ?

La consultation d’un ostéopathe revêt toute une variété d’avantages pour le bien-être de la future maman.


Elle soulage les nausées et vomissements

Les nausées et vomissements constituent des symptômes courants, particulièrement présents lors du premier trimestre de la grossesse. Ces troubles naissent des changements hormonaux survenus dans l’organisme de la future maman. Une action douce sur les structures du corps permettra à l’ostéopathe d’apaiser les nausées et vomissements. Pour traiter ces inconforts, le praticien agira notamment sur l’estomac, le foie et les régions de la colonne vertébrale reliées à la sécrétion hormonale. Il pourra ainsi atténuer, voire annihiler ce malaise.





            Elle améliore la fonction respiratoire

Le poids grandissant du fœtus peut exercer des pressions sur les poumons et la cage thoracique de la femme enceinte, entraînant des troubles respiratoires. L’ostéopathe aura pour mission d’apaiser ces troubles en réduisant les tensions articulaires et musculaires qui peuvent entraver la respiration. Son action favorisera en outre la circulation sanguine et lymphatique. L’ostéopathie intervient enfin dans l’apaisement de la toux ou de l’asthme. Elle fluidifie la respiration pendant la grossesse, garantissant un grand confort à la femme enceinte.


            Quels autres troubles sont atténués par l’ostéopathie pendant la grossesse ?

Si elle améliore les capacités respiratoires et apaise les nausées ou vomissements, l’ostéopathie atténue bien d’autres maux liés à la grossesse. Cette thérapie manuelle complémentaire est également indiquée pour atténuer des douleurs ou troubles tels que :

·       les douleurs pelviennes dues à la pression et au poids du fœtus

·       les insomnies causées par l’anxiété et des douleurs diffuses

·       les douleurs ligamentaires, parfois sources d’une entorse à la cheville

·       les troubles digestifs

·       la constipation

·       les problèmes de circulation sanguine et lymphatique (varices, rétention d’eau, troubles circulatoires au niveau du bassin, hausse sensible de la tension artérielle, crampes, sensation de jambes lourdes…)

·       les reflux gastro-œsophagiens

·       les maux ligamentaires dans la totalité du corps (dos, jambes, bassin, chevilles, genou, épaules…)

·       les douleurs au coccyx

·       la cervicalgie (douleurs au cou)

·       les lombalgies, douleurs ressenties au bas du dos

·       les sciatiques, douleurs éprouvées le long du nerf sciatique

Par ailleurs, l’ostéopathie intervient sur la mobilité du bassin, préparant la future maman à l’accouchement.


Quel ostéopathe choisir durant la grossesse ?  

Pour un suivi efficace, il est important de se tourner vers un ostéopathe possédant une solide expérience dans le traitement des femmes enceintes. Votre praticien devra, en complément des études d’ostéopathie, effectuer une spécialisation pour les femmes enceintes. Un praticien ayant ainsi suivi une formation en ostéopathie de la prénatalité saura adopter une approche douce et sûre pour la future maman.

En outre, vous pourrez tenir compte des suggestions suivantes lors du choix d’un ostéopathe prénatal :

·       demandez des recommandations à votre médecin, sage-femme, gynécologue ou pharmacien

·       renseignez-vous auprès de vos proches

·       informez-vous sur les techniques utilisées par le praticien

·       choisissez un ostéopathe disposant d’une solide expérience dans la spécialisation pour femmes enceintes

Si vous étiez suivie par un ostéopathe avant la grossesse, pensez à lui demander des contacts de collègues pratiquant des soins pour les futures mamans.


Quelles sont les techniques utilisées en ostéopathie prénatale ?

Dans leur majorité, les techniques utilisées par les ostéopathes sont destinées à apaiser les douleurs nées des restrictions de mobilité. Ces douleurs peuvent provenir d’une mauvaise posture ou d’un fait traumatique (accident, chute, blessure lors d’une activité physique intense…). Précisons que les touchers pelviens et manipulations gynéco-obstétricales sont prohibés.

Avant toute action sur les cervicales, le patient devra présenter un avis médical délivré par un médecin, attestant qu’il n’existe aucune contre-indication aux manipulations de cet ordre. Au nombre des techniques utilisées par les ostéopathes prénataux, l’on compte :

·       les techniques myotensives : elles atténuent les tensions musculaires et autres douleurs grâce à une pression soutenue sur les muscles

·       les techniques fasciales : elles consistent à travailler sur le fascia, un tissu conjonctif qui enveloppe les organes et les muscles

·       les manipulations ostéopathiques : elles améliorent la mobilité et la fonction des structures du corps

·       les conseils posturaux : le praticien fournit à la future maman des conseils sur la manière de se tenir afin d’apaiser les douleurs et malaises

Enfin, l’ostéopathe indique à la future maman des techniques de respiration qu’elle pourra employer pendant l’accouchement.

 

 

Somme toute, il est possible de consulter un ostéopathe à toute période de la grossesse. Cette démarche prépare la future maman à l’accouchement tout en la soulageant des douleurs éprouvées pendant la grossesse. Notez pour finir que la mission de l’ostéopathe ne se limite pas qu’à l’accouchement. Il est d’ailleurs recommandé de faire appel à un ostéopathe pour atténuer les inconforts liés à la période post-partum et préserver la santé de l’enfant.

0 vue0 commentaire
bottom of page