top of page
Rechercher

Faut-il consulter un ostéopathe après la naissance ?

La grossesse et l’accouchement représentent des moments traumatiques qui peuvent impacter le corps de la mère, mais aussi du bébé. Pour soulager les douleurs et libérer des blocages liés à la naissance, plusieurs parents recourent à l’ostéopathie, une thérapie complémentaire bien utile. Cette médecine manuelle douce entend rétablir l’équilibre du corps à travers une action sur les os, les organes, les muscles et les articulations. Elle apaise ainsi les coliques du nourrisson, pallie les ronflements et autres troubles fonctionnels de la petite enfance. Si vous vous questionnez sur l’intérêt de consulter un ostéopathe après la naissance, voici de quoi satisfaire vos inquiétudes.





L’ostéopathie après la naissance : est-ce utile ?

Il est généralement préconisé de consulter un ostéopathe au cours des 4 premières semaines suivant la naissance ou dès l’apparition de troubles identifiés. Cette indication est particulièrement importante pour les cas de grossesses à complications ou d’accouchements avec instruments (ventouse, césarienne, forceps…). Dans la mesure où les troubles de la petite enfance se manifestent communément après le premier mois de vie du bébé, il est également possible de prendre rendez-vous après cette période.

Les femmes post-partum pourront consulter leur praticien à partir de 2 mois dans le cas d’un accouchement par césarienne et 3 semaines dans le cas d’un accouchement par voie basse. Il faut savoir que l’accouchement suscite des tensions et déséquilibres dans le corps. Grâce à l’ostéopathie, il est tout à fait possible d’apaiser ces tensions pour un retour à l’équilibre et à la santé. Certains parents préfèrent recourir à un ostéopathe dès la naissance afin d’obtenir un bilan. Pour cette raison, des maternités sollicitent davantage des ostéopathes pour un accompagnement global à l’endroit de la mère et de l’enfant.


Pourquoi consulter un ostéopathe après la naissance ?

Le recours à un ostéopathe après la naissance compte une multitude d’avantages tant pour le bébé que pour la mère.


L’ostéopathie après la naissance : quels bienfaits pour le bébé ?

Parce qu’il s’agit d’un processus intense, l’accouchement peut susciter des tensions et blocages à l’intérieur du corps de l’enfant. Ce dernier doit s’adapter à un nouvel environnement après des pressions importantes éprouvées lors du passage par le canal de naissance. Un rendez-vous auprès d’un ostéopathe pédiatrique permettra d’apaiser les troubles subis par le bébé à la naissance, tel le torticolis ou les douleurs pelviennes et lombaires.

De manière concrète, la session d’ostéopathie après la naissance comporte plusieurs bénéfices pour le bébé :

·       elle soulage les troubles digestifs, fréquents chez les nourrissons (reflux gastro-œsophagiens, régurgitations, diarrhées, constipation…)

·       elle apaise le torticolis, notamment dans les cas où le bébé ne tourne la tête que d’un côté

·       elle soigne les troubles de la succion ou de déglutition, en particulier lorsque le bébé présente des difficultés à téter

·       elle traite les troubles du sommeil (ronflements, insomnie…)

·       elle prévient troubles ORL ou affections par voie aérienne supérieure et inférieure (otite, rhume, rhino-pharyngite, respiration bruyante, rhinites, bronchites répétitives)

·       elle remédie à la plagiocéphalie positionnelle (syndrome de la tête plate ou déformation du crâne)

·       elle améliore la qualité du sommeil

·       elle traite les déformations du pied (pieds bots, pied varus, talus…)

·       elle traite le canal lacrymal bouché

Par ailleurs, il est capital de prendre rendez-vous chez un ostéopathe dans les cas de souffrance fœtale ou de grossesse gémellaire. Les pleurs constants ou inexpliqués, le travail trop long ou trop court ainsi que l’enroulement du cordon autour du cou justifient également le recours à un praticien.





            L’ostéopathie après la naissance : quels bienfaits pour la mère ?

Au même titre que pour le nouveau-né, la mère peut bénéficier des nombreux bienfaits d’une ostéopathie après l’accouchement. Voici notamment quelques-uns des avantages de cette thérapie pour la maman :

·       elle apaise les maux et inconforts liés à la grossesse et à l’accouchement (douleurs pelviennes, lombaires, thoraciques, musculaires ou articulaires)

·       elle atténue les douleurs ressenties lors des rapports sexuels après l’accouchement

·       elle prévient la perte de mobilité

·       elle améliore la fonction urinaire, digestive ainsi que la circulation sanguine ou lymphatique

·       elle réduit le stress et l’anxiété après la grossesse, permettant aux parents de gérer sereinement leur quotidien avec le bébé

·       elle améliore la mobilité des hanches, du bassin et de la colonne vertébrale après l’accouchement, facilitant ainsi un retour à une activité physique normale

·       elle accélère la rééducation du périnée

·       elle intervient dans le traitement des problèmes de continence urinaire ou fécale

·       elle favorise un sommeil plus réparateur

·       elle freine les risques de dépression post-partum

·       elle améliore votre posture et votre mobilité après l’accouchement

La consultation d’un ostéopathe contribue de ce fait au bien-être physique et émotionnel de la mère. Elle lui permet en effet de retrouver son équilibre, mais aussi sa vitalité après l’accouchement.


Quel est le déroulement d’une consultation en ostéopathie ?

L’ostéopathie constitue une thérapie à la fois douce et indolore pour le nouveau-né. La séance ne se résume aucunement aux manipulations. Durant la moitié du temps de la séance, le professionnel posera des questions précises aux parents afin de définir le motif de la consultation. Cet interrogatoire sera principalement axé autour des antécédents médicaux, mais aussi du déroulement de la grossesse et de l’accouchement. Il permet au praticien d’établir un diagnostic préliminaire qui sera validé par l’examen palpatoire.

Le praticien fera ensuite emploi de techniques particulières en prenant en compte la fragilité et la sensibilité de l’enfant. Il travaillera de ses doigts et paumes à travers de légères pressions sur les régions affectées. Voici en outre des informations utiles sur le déroulement de la consultation en ostéopathie :

·       la durée moyenne d’une consultation varie entre 30 et 45 minutes en fonction de l’expérience du praticien, du motif du rendez-vous et des besoins du patient

·       il est possible d’interrompre la séance afin de nourrir le bébé, l’allaiter ou le changer

·       l’ostéopathe emploiera de douces techniques dans le but de redonner aux structures musculaires et articulaires leur mobilité

·       le nombre de sessions fluctuera selon les symptômes, la réponse de l’enfant au traitement et la gravité du trouble

·       pour une consultation globale, le praticien débutera par le crâne, le bassin puis se concentrera sur les hanches, le diaphragme et le cou du bébé

·       un traitement efficace et doux permettra de réparer les restrictions de mobilité sur le système locomoteur, cranio-sacré ou viscéral

En fin de consultation, votre ostéopathe pédiatrique vous fournira des conseils à observer pour un traitement prompt et efficace.


Comment choisir un ostéopathe après la naissance ?

Parce qu’il ne s’agit pas d’une spécialité à part entière, l’ostéopathie pour nourrisson requiert des formations complémentaires pour sa pratique. Elle nécessite en substance un toucher particulier et des connaissances approfondies. Pour votre choix, assurez-vous que le praticien détient les qualifications requises. Votre ostéopathe devra en effet être titulaire d’un diplôme d’ostéopathie délivré par un établissement agréé.  

Par ailleurs, il faudra tenir compte des suggestions suivantes pour le choix d’un ostéopathe pédiatrique :

·       demandez à votre médecin ou sage-femme des recommandations, ils sauront vous diriger vers un(e) ostéopathe expérimenté (e) dans le traitement des nouveau-nés

·       prenez un rendez-vous initial afin d’exprimer vos besoins et objectifs au praticien

·       optez pour un ostéopathe attentif à vos préoccupations et proactif dans la proposition des traitements appropriés

·       prévoyez une rencontre avec le praticien pendant la période de grossesse

·       n’hésitez pas à lui faire part de vos inquiétudes ou interrogations (coût de la séance, nombre de sessions, techniques à utiliser, expérience dans le traitement des bébés…)

Veuillez enfin intégrer des groupes de parents sur des réseaux sociaux afin d’en savoir plus sur leur expérience et d’obtenir des contacts de bons ostéopathes. Notez que les professionnels de cette thérapie se font naturellement une réputation de manière assez rapide.

 

 

Vous l’aurez compris, la consultation d’un ostéopathe après la naissance possède un impact positif sur le bien-être du bébé et de la mère. Douce et non invasive, cette approche thérapeutique aidera à soulager les douleurs ou maux liés à l’accouchement. Pensez donc à prendre rendez-vous assez tôt auprès d’un praticien qualifié et expérimenté dans le traitement des bébés et jeunes enfants.

8 vues0 commentaire

Comments


bottom of page