top of page
Rechercher

5 choses à faire pour se préparer à la naissance quand on est enceinte

La période de grossesse constitue un moment magique pour les futurs parents, impatients à l’idée de tenir leur petit ange entre les mains. Toutefois, le manque de préparation peut engendrer une certaine appréhension, notamment auprès de parents attendant leur premier enfant. Afin d’aborder les derniers jours de grossesse avec sérénité, il est donc important de se préparer à l’accueil du bébé quelques mois à l’avance. Si vous ignorez par où commencer, voici 5 choses à faire pour vous préparer à la naissance en toute tranquillité  lorsque vous êtes enceinte.



session photo femme grossesse


Apprenez-en plus sur l’accouchement

Pour une meilleure préparation tant sur le plan mental que physique à la naissance, il est important pour la future maman de s’informer davantage sur l’accouchement. Il faut savoir que ce processus peut paraître intimidant et inquiétant pour de futures mamans. Afin de mieux vivre les derniers jours précédant la date prévue pour le terme, une pêche aux informations peut se révéler grandement utile.

Pour mieux savoir à quoi il faudra s’attendre et mieux gérer la douleur, veuillez tout d’abord vous renseigner sur le processus d’accouchement. Apprenez-en plus sur les diverses étapes de ce processus, du travail à l’expulsion du placenta. Il existe plusieurs ressources et astuces pour vous aider à en savoir plus sur l’accouchement :

·       inscrivez-vous à un cours de préparation à l’accouchement : vous y apprendrez entre autres les techniques de respiration et de détente pour une meilleure gestion de la douleur

·       lisez des ouvrages d’experts et de mères expérimentées : ils instruisent sur le processus d’accouchement, les soins post-partum ainsi que les différentes techniques d’apaisement de la douleur

·       parcourez des sites web proposant des informations fiables au sujet de l’accouchement

·       informez-vous sur les interventions médicales : comprendre les implications d’interventions telles la césarienne ou la péridurale permet de prendre des décisions éclairées au moment opportun

Enfin, renseignez-vous suffisamment sur les soins post-partum du bébé et les vôtres. Vous y apprendrez les essentiels sur l’alimentation de l’enfant et les soins à appliquer à votre incision chirurgicale.


Planifiez votre séjour à la maternité

Pour éviter d’être pris au dépourvu, pensez à préparer votre valise de maternité dès le 7ème ou 8ème mois de grossesse. Vous vous épargnez ainsi un départ à la maternité dans la précipitation. Concrètement, la valise de maternité devra refermer des indispensables pour la future maman mais aussi pour le bébé. A cet effet, il faudra prévoir :

·       vos documents pour les formalités administratives (carte de groupe sanguin, livret de famille, carte de mutuelle…)

·       5 pyjamas

·       5 bodys

·       1 bonnet

·       des produits de toilette pour le bébé (lingettes humides, lait pour bébé, liniment oléo-calcaire…)

·       1 sortie de bain

·       des culottes de maternité

·       des tuniques ou t-shirts amples pour faciliter l’allaitement

Pensez à laver la totalité des tenues dont vous aurez besoin avant leur rangement. Servez-vous idéalement d’une lessive écologique de sorte à préserver la peau fragile du bébé. Notez qu’il est déconseillé d’investir dans un nombre excessif de vêtements en taille naissance d’autant plus que ces tenues ne seront utilisées que pendant un court laps de temps. Vous avez enfin la possibilité de vous procurer auprès de votre maternité une liste des indispensables pour votre séjour dans ledit établissement.



séance photo femme enceinte robe de soirée


Réaménagez votre intérieur et préparez la chambre de bébé

Pour vous faciliter la vie durant la période post-partum, il est conseillé d’effectuer un rangement au sein de votre domicile avant l’accouchement. N’hésitez pas à faire un tri général afin de vous débarrasser des objets devenus inutiles. Vous pouvez également réaménager votre espace de vie avant votre retour de la maternité. Rappelez-vous que vous rentrerez de la maternité à 3 ou plus si vous avez déjà des enfants. Profitez donc de la période de grossesse pour réorganiser certains espaces de votre domicile.

D’autre part, il vous faudra finaliser l’aménagement de la chambre du bébé 1 mois avant la date prévue pour l’accouchement. Ainsi, les produits chimiques libérés lors des travaux par la peinture et la colle pourront s’évaporer. Installez donc les meubles et finalisez la décoration de la chambre de l’enfant lors du 8ème mois de grossesse. Précisons toutefois qu’il est vivement déconseillé à la femme enceinte de soulever des charges lourdes au risque de nuire à sa propre santé ainsi qu’à celle du bébé.


Établissez votre projet ou plan de naissance

Un autre volet crucial dans la préparation à la naissance est la réalisation d’un plan de naissance dès la période de grossesse. Il s’agit d’un document élaboré par les futurs parents, listant leurs préférences ainsi que leurs attentes pour l’accouchement. Pensez à rédiger le vôtre assez tôt afin que votre équipe médicale puisse en prendre connaissance et s’y conforme autant que possible. Voici, à titre d’exemple, des éléments que vous pourrez incorporer à votre plan de naissance :

·       les personnes que vous souhaiteriez avoir auprès de vous le jour de l’accouchement : il peut s’agir de votre partenaire, d’un membre de la famille ou d’un(e) ami(e)

·       le lieu d’accouchement préférentiel : indiquez si vous souhaitez donner naissance à l’hôpital, à la maternité, en maison de naissance ou à domicile

·       le type d’accouchement que vous préférez : précisez si vous portez une préférence pour l’accouchement naturel, la césarienne ou un accouchement hybride, combinant les 2 types d’accouchements

·       le prénom de l’enfant

·       vos préférences en matière d’intervention chirurgicale : mentionnez si vous souhaitez ou non une péridurale, l’utilisation de forceps, une épisiotomie, un monitoring fœtal, un déclenchement artificiel du travail…

·       les méthodes d’apaisement de douleur que vous préférez employer : souhaitez-vous privilégier la relaxation, les méthodes médicamenteuses, les procédés non médicamenteux, l’anesthésie locale…

Ajoutez enfin un volet dédié aux soins post-partum de votre bébé. Précisez notamment si vous avez opté pour le biberon ou l’allaitement.


Achetez le matériel de puériculture et les accessoires nécessaires

L’arrivée du bébé, en particulier du premier, nécessite l’achat d’une diversité d’équipements. Cette démarche revêt une grande importance puisqu’elle permet aux parents de s’assurer qu’ils disposent des essentiels pour s’occuper du bébé dès ses premiers jours de vie. Pour être à l’abri de tout oubli, il est conseillé de dresser une liste du matériel dont vous aurez besoin dès le second trimestre de grossesse. Dans la mesure du possible, commencez par acheter quelques éléments de la liste afin d’aborder sereinement les dernières semaines avant la date prévue pour l’accouchement. Pour vous aider, voici un condensé non exhaustif des indispensables à prévoir :

·       les vêtements et accessoires du bébé (bodys, pyjamas, bavoirs…)

·       une poussette confortable pour le bébé, mais aussi pour les parents

·       des couches lavables ou jetables

·       une chaise haute et un coffret repas pour bébé

·       les équipements d’allaitement ou du biberon (coussinets d’allaitement, tire-lait, soutien-gorge d’allaitement, crème pour les mamelons…)

·       les indispensables pour le bain de bébé (serviette, savon doux, thermomètre de bain, jouets de bain, tapis antidérapants…)

·       un siège-auto

·       le matériel nécessaire pour le sommeil de bébé (matelas, berceau, lit à barreaux, tours de lit…)

Vous avez la possibilité d’établir une liste de naissance afin de vous faire offrir quelques-uns des équipements précités.

 

 

Vous l’aurez compris, la grossesse est une période de grande attente qu’il est possible de vivre plus sereinement grâce à une bonne préparation à la naissance. Aussi pratique que soit l’anticipation sur certains détails, il est toutefois capital pour la future maman de s’offrir des moments de repos. Il y va aussi bien de sa propre santé que du bien-être de l’enfant à naître.

4 vues0 commentaire

コメント


bottom of page